« À l’ombre d’autrefois », paru chez Sydney Laurent, dresse un tableau du Liban et de la jeunesse libanaise « d’autrefois »

Culture

« À l’ombre d’autrefois », le récit d’une vie libanaise

En librairie

Du Liban à la France, le premier roman de Georges Dib relate la vie d’un jeune Akkariote né au début des années 1950. Après un premier chapitre qui plonge d’entrée de jeu le lecteur dans les affres de la guerre civile, l’auteur revient sur l’enfance de Jafâr dans le village de Talass, dans le Akkar. Opprimé par un père tyrannique, se promettant de quitter le pays au plus vite pour mieux sauver sa famille de la figure paternelle, sa scolarité va l’amener à Tripoli, puis à Tours, en France, où il commencera ses études de médecine avant de tomber éperdument amoureux d’une jeune Allemande, marquant le début d’une longue histoire d’amour qui se mêlera au récit presque autobiographique de Georges Dib...

Youen LE BRIS | OLJ
14/01/2020

L’Orient-Le Jour est le seul quotidien libanais d’expression française, né le 15 juin 1971 de la fusion de deux journaux, L’Orient (fondé à Beyrouth en 1924) et Le Jour (fondé à Beyrouth en 1934)... Lire la suite, cliquer ici.

« À l’ombre d’autrefois » est paru aux éditions Sydney Laurent en octobre 2019


Lien : L’article sur le site de l’Orient-Le-Jour

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)