50 ans plus tard la même ferveur. Sur des paroles de Roger Assaf de Roger Assaf, Paul Mattar chante « Beyrouth élégie »

Culture - Musique

Paul Mattar, 50 ans plus tard, la même ferveur

Sur des paroles écrites par Roger Assaf, Paul Mattar chante « Beyrouth élégie » dont il a composé la musique et réalisé la vidéo. Postée sur les réseaux sociaux en parallèle avec une chanson réalisée il y a cinquante ans, c’est un jubilé d’or qu’il a voulu célébrer et partager.

OLJ / Par Danny MALLAT, le 22 mai 2021

Une voix qui réchauffe, qui secoue et qui va droit au cœur, une voix à vous filer des frissons, un regard intense à vriller l’âme, une personnalité intacte et un charisme toujours aussi présent. À 74 ans et malgré les blessures de la vie, Paul Mattar n’a rien perdu de sa flamme. Alors, quand il chante, avec cette puissance empreinte de nostalgie, d’émotions, de fureur, de rage et d’amour aussi, on n’a qu’une seule envie, repasser la chanson en boucle.

Directeur du Théâtre Monnot, metteur en scène, compositeur, scénariste, acteur, vidéaste, enseignant, publiciste et musicologue, Paul Mattar ne se pose pas la question de savoir si sa ville va pouvoir un jour se relever, il se contente de l’aimer et de la chanter.

« Je suis un homme qui a toujours voulu vivre au cœur de sa ville de la manière la plus intéressante possible et de prendre tout ce que Beyrouth lui offrait. »...

L’Orient-Le Jour est le seul quotidien libanais d’expression française, né le 15 juin 1971 de la fusion de deux journaux, L’Orient (fondé à Beyrouth en 1924) et Le Jour (fondé à Beyrouth en 1934)... Lire la suite, cliquer ici.



A propos de la photo de la brève : Capture clip Paul Mattar sur Youtube


Lien : L’article sur le site de l’Orient-Le-Jour

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)