Oubliés les cafés et les boutiques de luxe... des influenceuses des pays du Golfe tentent de garder leur image chic et glamour

La Dernière

Dans le Golfe, des influenceuses maquillent le confinement de glamour

Pandémie

Passées de selfies sur les côtes d’Amalfi ou de vidéos sur les plages de Dubaï à un isolement strict face au nouveau coronavirus, des influenceuses des pays du Golfe tentent de garder leur image chic et glamour entre quatre murs ou de se réinventer.

Oubliées les photos dans les aéroports des grandes capitales, les boutiques de luxe de Londres ou les cafés chics de Paris : à l’heure de la pandémie de Covid-19, le temps est à la famille, la cuisine ou la déco, sans oublier d’encourager les followers, ou les abonnés, à rester à la maison. Et pour cause : le nombre de cas d’infection continue de grimper dans les six monarchies du Golfe qui prennent des mesures de confinement de plus en plus strictes. La région, riche en pétrole et abritant des millions d’expatriés, compte officiellement plus de 9 000 personnes infectées et 67 morts.

Au Koweït, les cérémonies de mariage ont été interdites. Mais cette mesure n’a pas empêché Fouz al-Fahad de célébrer le sien devant trois millions d’invités virtuels, soit le nombre de ses abonnés sur Instagram. Propriétaire d’un salon de beauté, cette icône du glamour a partagé des images de son mariage le 17 mars, la montrant étincelante de bijoux et de maquillage, un large sourire au visage lorsqu’elle reçoit une énorme bague sertie de diamants des mains de son mari, dans un somptueux décor de fleurs blanches. « Merci de nous faire oublier le coronavirus, ne serait-ce que pour un jour (...). J’ai eu les larmes aux yeux », s’est émue l’une de ses abonnées....

Dana MOUKHALLATI/AFP
09/04/2020

Lien : L’article sur le site de l’Orient-Le-Jour

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)