Disparition de la légende de la musique kabyle, l’algérien Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet

De son vrai nom Hamid Cheriet, Idir était né le 25 octobre 1949 à Aït Lahcène, près de Tizi Ouzou, capitale de la Grande Kabylie. Alors qu’il se destinait à être géologue, un passage en 1973 sur Radio Alger change le cours de sa vie : il remplace au pied levé la chanteuse Nouara, et sa chanson en langue berbère A Vava Inouva, qui évoque les veillées dans les villages kabyles, fait le tour du monde à son insu pendant qu’il fait son service militaire. « Je suis arrivé au moment où il fallait, avec les chansons qu’il fallait », racontait en 2013 Idir, imprégné dès son enfance par les chants qui rythmaient tous les moments de la vie quotidienne. Il rejoint Paris en 1975 pour produire son premier album, également intitulé A Vava Inouva. Il disparaît de la scène pendant dix ans, de 1981 à 1991, mais sa carrière est ensuite relancée...



Lire également l’article Idir, héraut humaniste de la culture kabyle, Publié sur Orient XXI


A propos de la photo de la brève

Lien : l’article sur le site de l’Orient-Le-Jour

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)