Assi Rahbani, trente-trois ans déjà que le maître de la composition et du verbe poétique libanais n’est plus

Culture

Assi Rahbani, ce père fondateur et unificateur

Commémoration

Trente-trois ans déjà que le maître de la composition et du verbe poétique libanais n’est plus. En cette fête des Pères et de la Musique, hommage au... père de l’opérette libanaise.

« L’artiste a le pouvoir de réveiller la force d’agir qui sommeille dans d’autres âmes », disait l’autre. Assi Rahbani a certainement été l’un de ces artistes-là. Patriote viscéralement attaché au Liban, il a rendu à l’engagement patriotique ses lettres de noblesse. Ce compositeur engagé a incité, aux moments les plus critiques de l’histoire du pays du Cèdre, tout un peuple à se mobiliser au nom de la patrie. « J’ai écrit sur l’attachement à la terre, sur l’enracinement, comment voulez-vous que je la quitte ! J’ai un sentiment intérieur que je suis plus protégé si je reste dans mon pays et dans ma bourgade, Antélias », disait-il...

Alain E. ANDRÉA | OLJ
21/06/2019


A propos de l’image de la brève

Lien : L’article sur le site de l’Orient-Le-Jour

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)