À l’occasion de la sortie de son dernier album « On the Road » (في الطريق), retour sur l’œuvre originale et toute en finesse de Yolla Khalifé

Yolla Khalifé s’est longtemps contentée de participer aux concerts de son époux le célèbre Marcel Khalifé comme choriste de l’ensemble Mayadine, avant de trouver sa propre voie, divine surprise pour le public. Son dernier album On the road (Sur la route) est le quatrième depuis juillet 2011, date de sortie de Aah (exclamation de peine) suivi de Aah…aah en 2013, et de Hawak (Ton amour) en 2015...

L’album de Yolla Khalifé, dont elle a composé elle-même la musique, est d’abord et avant tout l’expression d’une voix féminine singulière. C’est aussi une histoire de famille : les deux fils de l’artiste, Rami et Bachar, qui marchent avec succès sur les pas de leur père, accompagnent admirablement leur mère dans cette aventure, rejoints par leurs deux cousins, Sary et Zad, dont le jeu et les arrangements musicaux confèrent une grande modernité à l’ensemble.

C’est enfin celle d’un pays aux multiples ascendants, dont l’ouverture est à la fois gage d’équilibre et signe de vulnérabilité. Incroyable Liban, qui réussit si bien sur le plan musical l’harmonie qu’il peine tant à trouver sur le plan politique, entre Orient et Occident. Peut-être faudrait-il un jour mettre les artistes au pouvoir.

Lien : L’aricle sur Orient XXI

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)