Liban. La classe politique sauvée par le Covid-19. Le pays est toujours en proie à une crise sévère économique et sociale

Orient XXI
Par Jim Muir
22 avril 2020

Liban. La classe politique sauvée (provisoirement ?) par le Covid-19

Avant même le confinement pour cause de Covid-19, le Liban était en proie à une sévère crise économique, financière et sociale. Si l’extension de l’épidémie semble maîtrisée, il faut s’attendre, après le redémarrage du pays, à un tsunami de chômage et de pauvreté dont les conséquences seront sans aucun doute désastreuses.

En ces temps extraordinaires, Beyrouth ressemble à n’importe quelle autre ville du monde. Les rues normalement encombrées de véhicules qui klaxonnent et de piétons qui se bousculent sont désertes. Quelques rares citoyens portant un masque se côtoient avec méfiance. Comme partout, les gens se demandent à quel point leur vie aura changé lorsque la crise sera passée. Mais beaucoup de Libanais savent qu’ils seront confrontés à une crise encore plus grave, et craignent que le pays qu’ils connaissent ne soit rayé de la carte...

A propos du site OrientXXI

Le site est animé par un groupe de journalistes, universitaires, militants associatifs, anciens diplomates qui veulent contribuer à une meilleure connaissance de cette région si proche et dont l’image pourtant est si déformée, si partielle. En savoir plus sur les animateurs

Lien : Lire l’article sur le site Orient XXI

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)