Histoire de la Quarantaine à Beyrouth الكرنتينا

, par Mohammad Bakri


L'Orient-Le Jour


28/03/2020
L’Orient-Le Jour
Claire GRANDCHAMPS | OLJ
Retour sur l’histoire


La Quarantaine à Beyrouth, du rempart sanitaire du XIXe siècle à l’antre de la pollution du XXIe


Si le Liban n’échappe pas à la mise en quarantaine de ses habitants, dont plus de 400 ont été jusqu’ici contaminés par le coronavirus, ce terme évoque également pour les Libanais une toute autre image. La Quarantaine, ou Karantina comme elle est souvent appelée, renvoie à un petit quartier populaire de Beyrouth à l’histoire mouvementée.

En quelques semaines, le mot -qui est aussi un concept- de « quarantaine » s’est installé sur le devant de la scène, avec son lot d’implications sur la vie quotidienne de millions de personnes confinées aux quatre coins de la planète. A l’origine de ce regain de popularité, la propagation rapide de la pandémie de Covid-19, qui a déjà fait plus de 20 000 morts dans le monde.

Si le Liban n’échappe pas à la mise en quarantaine, depuis le 15 mars, de ses habitants, dont plus de 400 ont été contaminés par le coronavirus, ce terme évoque également pour les Libanais une toute autre image que celle d’un isolement permettant d’enrayer la propagation de maladies. La Quarantaine, ou Karantina comme elle est souvent appelée, renvoie à un petit quartier populaire de la périphérie nord de la capitale, aux petites maisons serrées et défraîchies. Les quelques rues de ce secteur semblent coincées entre l’autoroute et la mer, entre l’hôpital gouvernemental éponyme et la caserne militaire, entre les minoteries, les industries, hangars et autres bâtiments industriels. Et il est difficile, lorsque l’on passe devant les baraques de bouchers et de vendeurs de mouchoirs longeant l’autoroute à l’entrée du port, d’imaginer les transformations qu’a subies ce quartier au cours des deux derniers siècles...

Lire l’article sur le site du quotidien libanais L’Orient-Le Jour

L’Orient-Le Jour est le seul quotidien libanais d’expression française, né le 15 juin 1971 de la fusion de deux journaux, L’Orient (fondé à Beyrouth en 1924) et Le Jour (fondé à Beyrouth en 1934)... Lire la suite, cliquer ici.

A propos de la photo : Carte postale ancienne, non datée, montrant le quartier de la Quarantaine. Image tirée de la page Facebook « Beirut Heritage »


Lire également sur le site du journal :

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)