Quatre BD arabes dans la sélection officielle du Festival International de BD d’Angoulême 2017

La 44e édition du Festival International de BD d’Angoulême a compté dans sa sélection officielle 4 titres sur le monde arabe ou d’auteurs originaires du monde arabe. Entre témoignages, souvenirs d’enfance, humour et actualité, ces bandes dessinées sont :

L’ Arabe du futur , Tome 3 de Riad Sattouf
La qualité de cette série n’est plus à prouver, le premier tome avait emporté le Fauve d’Or en 2015 au Festival d’Angoulême.
Cette autobiographie pince-sans-rire et subtilement caricaturale dévoile la jeunesse de l’auteur au Moyen-Orient (Lybie et Syrie).

Coquelicots d’Irak de Lewis Trondheim et Brigitte Findalky
Née d’un père irakien et d’une mère française à Mossoul, l’auteur décrit son enfance en Irak dans les années 1960, avant l’arrivée de Saddam Hussein. Drôle et réaliste, les petites saynètes dépeignent une image de l’Irak pas si lointaine.

Kobane Calling de Zerocalcare
L’auteur italien est envoyé par un journal au Kurdistan et plus particulièrement à Kobane, enclave qui fait face à Daesh, où il rencontre l’armée des femmes kurdes. Il tente de retranscrire simplement la complexité de ce conflit en images.

Stupor Mundi de Néjib
L’auteur imagine l’histoire d’un savant arabe en exil en Italie au 13ème siècle. Ce dernier tente de développer le procédé de la photographie malgré l’obscurantisme du Moyen-Âge, ce qui le mène à de nombreuses aventures. »

Lien : Festival International de BD d’Angoulême 2017

Autres brèves

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)